Chers Amis et Chers Enfants Boker tov ,
Vous connaissez peut-être le fameux midrash qui nous enseigne que « ceux qui sont humiliés sans répliquer, ceux qui écoutent des reproches même injustifiés sans réagir, ceux qui acceptent avec joie leurs contrariétés, seront illuminés d’une lumière aussi éclatante que celle du soleil…. » (Traduction libre).
Voyons l’application de cet enseignement… Suivez-moi…
Grand-mère Rachel est assise dans son fauteuil tricotant une kippa pour l’un de ses petits-enfants quand on frappe à la porte.
C’est Sarah, la plus jeune de ses petites-filles, et elle est en pleurs….
La grand-mère lui tend un jus de fruit et un mouchoir avant de l’inviter à s’asseoir auprès d’elle :
-« Raconte Sarah….. pourquoi pleures-tu ? »
Sarah lui explique que deux camarades de classe l’ont humiliée pour une raison qu’elle ne s’explique pas.
- « As-tu réagi mon enfant ? »
Sarah explique qu’elle a été tellement surprise et choquée qu’elle n’a pas pu se défendre…
Grand-mère Rachel reprend la parole avec une douceur qui lui est propre :
-« Quand j’avais ton âge mon papa tenait un restaurant. De nombreux médecins, avocats, commerçants - juifs et non juifs d’ailleurs - y déjeunaient.
Et voilà qu’un jour entre un certain monsieur, plutôt distingué en apparence…
Il s’installe, regarde l’assistance avant de remarquer un juif assis seul à une table en train de se délecter d’un café accompagné d’un biscuit.
Il interpelle le garçon de service pour offrir une bouteille de whisky d’une valeur de 100 dollars à tous les clients à l’exception du « petit juif »…
Le « petit juif » ne réagit pas sinon par l’esquisse d’un petit sourire.
L’antisémite de service commande à voix haute un plat du jour pour l’ensemble des clients, au prix unitaire de 160 dollars.
Le juif lui, dans son coin, continue de sourire, ce qui exacerbe la contrariété de l’individu qui cette fois demande à ce qu’on serve à tous les clients des assiettes, garnies des meilleurs desserts et là le coût est de 145 dollars.
Puis il lance un regard vainqueur au juif qui lui sourit à pleines dents.
Le juif se lève, se dirige vers son offenseur d’un pas léger pour le remercier :
-« Enchanté, Abraham COSSMANN, je vous remercie de votre générosité pour mes clients, je suis le propriétaire de ce restaurant ! »
Sarah sourit, grand-mère Rachel aussi, mais cette dernière poursuit :
« Vois-tu ma petite –fille adorée, celui qui est humilié et qui ne réplique pas est comme le propriétaire de ce restaurant, ton arrière-grand-père.
Alors que celui qui se permet de vexer les autres finit toujours par payer l’addition… Alors tu as très bien fait de ne pas répliquer… le bénéfice de cette attitude arrivera très vite … tu verras ! ».
Courage,et de bonnes nouvelles bh.
GZ
OU NOUS TROUVER ?
CONTACT
Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 9H00 à 17H00
47 r St Suffren
Marseille
13006
Téléphone: 0496100850