LE GAN-AMI EN CHIFFRES :

ÉLÈVES
SALARIÉS
CLASSES
0
0
0
s2sdefault

Quelles sont, selon vous, les entreprises  les plus innovantes  au monde ? Le podium des entreprises  les plus innovantes selon Le magazine TIME comporte cette année deux startups israéliennes.  

Le magazine TIME a nommé la société israélienne de technologie de l’eau Lishtot Detection et la société israélienne de renseignements médicaux Aidoc sur sa liste d’entreprises 2018  qui inventent l’avenir, Genius Companies.

Lishtot (hébreu pour «boire»), basé à Kiryat Gat, et Aidoc, basé à Tel-Aviv, figurent sur la liste TIME, aux côtés de grandes marques telles que Amazon, Apple, Disney et Nike.

Lishtot a développé et breveté une nouvelle technologie de détection de la contamination (telle que E. coli, plomb, PFOA, arsenic, mercure, cuivre, chlore et protéines) dans l’eau, basée sur un phénomène associé aux champs électriques.

Son premier produit commercial utilisant cette technologie primée est TestDrop Pro, un dispositif porte-clés réutilisable capable de détecter la contamination de l’eau en moins de deux secondes sans le toucher. Elle sera très utile dans les zones rurales du monde entier.

Le TestDrop, qui est vendu 49,95 dollars, se connecte via Bluetooth à l’application mobile Lishtot

Un capteur créé par Lishtot, société basée à Jérusalem, peut détecter et alerter les consommateurs de la contamination de l’eau en quelques secondes.

L’eau potable est généralement testée à la source, mais avant qu’elle n’atteigne nos verres, elle passe à travers des kilomètres de vieux tuyaux – donc, en fait, nous n’avons aucun contrôle sur l’eau que nous buvons.

« Nous voulons essayer de vous donner un outil pour changer l’équation », a déclaré Netanel Raisch, PDG et co-fondateur de Lishtot Detection Ltd.

La société basée à Jérusalem, qui a été fondée en 2015, a mis au point le TestDrop, un dispositif de contrôles en chaîne qui, selon la société, détecte les polluants dans l’eau tels que E. coli, le plomb, l’arsenic, le mercure, le cuivre et le chlore en seulement deux secondes. Tout ce que les utilisateurs doivent faire c’est pointer l’appareil vers un verre en plastique rempli d’eau et là, bingo : si l’appareil s’allume en bleu, vous pouvez boire tranquillement votre eau. Mais si la lumière est rouge, alors arrêtez parce que quelque chose ne va pas.

« Nous pouvons également dire si quelqu’un a craché dans votre eau, ce qui est toujours bon à savoir », précise Raisch.
Un autre cofondateur, Alan Bauer, a mis au point la technologie après avoir découvert que les champs électriques dans l’eau changent lorsque la contamination est présente, a expliqué M. Raisch.

« Nous pouvons le détecter en deux secondes », dit-il. Et si l’entreprise a vent de la contamination d’un utilisateur, elle pourrait télécharger l’information immédiatement et envoyer des alertes à tous ceux qui ont téléchargé leur application, dit-il. « On peut leur donner des instructions en temps réel pour savoir s’ils peuvent boire ou pas. »

L’entreprise a mis au point des capteurs capables de détecter ces changements dans les champs électriques. Lorsque l’eau est contaminée par des métaux lourds, des produits chimiques ou même des bactéries, les capteurs détectent des changements dans les champs électriques. Les algorithmes mis au point par la société interprètent l’information et fournissent les résultats, y compris une alerte lorsqu’il y a quelque chose dans l’eau qui ne devrait pas s’y trouver.

La technologie peut détecter plus de 20 contaminants différents « selon les normes dictées par la « US Environmental Protection Agency and World Health Organization », a déclaré M. Raisch.

Les ventes en masse de TestDrop Pro (49,95 $) a débuté en juillet  2018 et est déjà utilisée par des milliers de personnes dans le monde entier, a déclaré le PDG et cofondateur Netanel Raisch.

Les appareils sont fabriqués en Israël par des personnes handicapées. Les tests prennent deux secondes et donnent une lumière bleue ou rouge indiquant la présence ou l’absence de contaminants.

Le TestDrop Pro se connecte via Bluetooth à l’application mobile dédiée Lishtot, où les utilisateurs peuvent suivre l’historique de leurs tests, afficher plus de données sur leur eau, notamment un pourcentage de probabilité de contamination, et faire la distinction entre l’eau en bouteille, l’eau du robinet et l’eau naturelle des rivières et des ruisseaux.  Les résultats du test, avec photos et localisation, pourront ensuite être envoyés via Bluetooth à la Global Water Quality Map que l’entreprise est en train de créer.

Lishtot, qui produit ses appareils en Israël, cherche maintenant à accroître ses capacités de production pour répondre à la demande, a-t-il dit. Les États-Unis sont le principal marché sur lequel la société se concentre, a déclaré M. Raisch, mais l’Inde a également un énorme potentiel. Raisch revient tout juste d’une visite chez le géant asiatique, dans le cadre d’une délégation d’hommes d’affaires qui ont accompagné le Premier ministre Benjamin Netanyahu au début du mois.

« Nous avons des clients en Inde et nous construisons des relations d’affaires », a-t-il dit, notamment en restant en contact avec les universités pour des projets de recherche conjoints au niveau local.

Le prochain produit de Lishtot sera le TeStraw, un appareil personnel destiné à améliorer le goût de l’eau de boisson.

Aidoc développe le logiciel d’aide à la décision le plus avancé en matière d’Intelligence Artificielle pour soins de santé.  Sa technologie analyse l’imagerie médicale afin de fournir la solution la plus complète pour détecter les anomalies aiguës dans tout le corps, en aidant les radiologistes à hiérarchiser les cas potentiellement mortels et à accélérer les soins aux patients.

Aidoc apporte une intelligence artificielle à la radiologie, sauvant des vies en analysant immédiatement les scanners avant même qu’un patient ne quitte son appareil de tomodensitométrie. Il signale des conditions critiques telles que des saignements dans le cerveau. Ces balayages sont déplacés vers le haut de la pile pour être inspectés par un médecin.

«Les tomodensitomètres et les IRM étaient rares, mais ils sont maintenant beaucoup plus répandus et les hôpitaux en prennent de plus en plus chaque année. La charge de travail des radiologistes étant montée en flèche, un médecin peut parfois prendre une heure ou plus avant de voir le résultat d’un examen. Dans certains cas, une tomodensitométrie indiquera une condition critique, mais personne ne verra l’image jusqu’à ce qu’il soit trop tard », a déclaré un porte-parole de la société.

Avec plus de 75% de tous les soins prodigués aux patients en radiologie, la quantité d’imagerie monte en flèche alors que le nombre de radiologistes peine à rattraper son retard. Les radiologistes subissent des pressions pour produire des résultats de qualité plus rapidement avec des quantités croissantes de données, mais avec des outils qui ne sont pas à la hauteur. Aidoc résout ce problème en fournissant aux radiologistes les solutions les plus avancées pour accroître l’efficacité et accélérer les soins aux patients dans leur environnement de travail existant.

La solution d’Aidoc analyse les images médicales immédiatement après la numérisation du patient et informe le radiologue des cas suspects afin de faciliter la hiérarchisation des cas urgents et potentiellement mortels. La décision de la FDA est une indication de l’impact de la société sur le secteur de l’IA dans le secteur de la santé et de la valeur clinique croissante.

Aidoc est utilisé dans 50 centres médicaux du monde entier. Il dispose de l’autorisation de la FDA et de la certification européenne CE, avec d’autres approbations en cours.

La société a été fondée en 2015 par Elad Walach, Michael Braginsky et Guy Reiner, qui ont tous servi ensemble dans le programme d’élite militaire Talpiot, dans lequel Walach était responsable de l’IA pour l’armée de l’air israélienne.

Souhail Ftouh

Source:identitejuive.com

LE BLOG DE GUIL ZENOU

mercredi, novembre 14, 2018 LE BLOG DE GUIL ZENOU
Dans ce cours sur Parachat Vayétsé le Rav donne un conseil en or, pour obtenir la réussite dans tous les domaines de la vie. Le Rav s'interroge comment se fait est ce que Yaakov se soit mis en colère contre son épouse? Comment se fait est ce que D. se soit mis en colère contre Yaakov etc. etc. Bonne écoute à tous!
OU NOUS TROUVER ?
Ecole Gan Ami
04.96.10.08.50
47 Rue Saint-Suffren,
13006 Marseille, France
Niveau d'études : De la Crèche au Lycée
Mixité : Garçons - Filles / Mixte
Régime : Contrat association

PARTENAIRE

 

Avec Le Soutien
De
"CHAYIL"-ISRAEL

חינוך יהודי לתפוצות

VIDEO: RAV MEIMOUN CHLITA AU GAN-AMI

Prochaine Fête : Hanoucca

  • Les Mysteres De Hanoucca

    Lire
  • Cours Sur Hanoucca

    Lire